La Muraille Sainte d’Omale – Laurent Genefort

Publié le par MarcF

muraille sainte omale

Quatrième de couverture

Omale: le plus grand artefact de l’univers, une coquille de matériau inaltérable entourant l’étoile Heliale. Pendant seize siècles, la guerre a fait rage entre les trois espèces qui peuplent sa surface intérieure – Humains, Chiles et Hodgqins. Aujourd’hui, la paix est revenue sur les frontières.
Mais un nouveau danger se profile, venant du cœur même du territoire humain. La Muraille Sainte, un édifice immense érigé mille ans plus tôt par des religieux refusant tout contact avec les Hodgqins et les Chiles a été abattue. Et voici que des centaines de millions de fuyards se répandent dans tout le territoire humain, bouleversant l’équilibre précaire de la paix. Bientôt, il sera trop tard pour inverser le processus, alors que nul n’en connait la cause exacte… Une expédition, à la tète de laquelle se trouve Haka, un physicien chile, va devoir se rendre là où aucun Chile, aucun Hodgqin, ni aucun Humain de l’extérieur ne s’est jamais aventuré, aux sources d’un secret capable de remettre en cause toutes les hypothèses sur les origines d’Omale…  “

 


 

 

Ce troisième volume semble être situé peu après le premier, car les 3 races sont en paix et les relations avec les Aezirs ont repris.

Un « Gouffre de l’Apocalypse » qui a surgi au fin fond du territoire humain entraine un exode massif de population. Une expédition scientifique part enquêter, mais leur nef chile est victime d’un orage et une partie des survivants, dont 2 Chiles, décident de continuer et de pénétrer derrière la muraille sainte, territoire ultra-religieux où aucun Chile n’a jamais mis les pieds.

On est dans un cycle de quête standard, l’objectif est clair et le groupe va être formé assez tôt après l’accident de la nef.

L’arrivée de l’Armée des Damnés, avec son chef charismatique, vient à point nommé pour garder la quête crédible. Le prêtre qui les accompagne permet de rendre l’aspect ultra-religieux de la région, maintenant quasi vidée de ses occupants par l’exode.

Le récit est bien mené, les descriptions des personnages très crédibles et l’explication du « Gouffre de l’Apocalypse » bien trouvée et nous permet d’en apprendre encore un peu plus sur Omale.

 

Un très bon récit. J’espère juste trouver un prochain tome qui parlera plus des Aezirs.

etoiles_5.gif 

 

Pour ceux qui seraient intéressé à découvrir plus en détails l’univers d’Omale, voici un site qui en parle exclusivement : http://www.omale.fr/

Publié dans Science-Fiction

Commenter cet article

CHRISTINE 12/07/2010 11:42



Comme je dis toujours une journée sans lecture est une journée perdue !


CHRISTINE